La mairie est fermée
Réouvre demain à 09:00 · 02 97 93 45 06

Nouveau restaurant municipal

UN RESTAURANT MUNICIPAL pour petits et grands

Depuis 3 ans l'équipe municipale travaille activement à l'amélioration du service de restauration scolaire. Cette démarche d'amélioration de la cantine nous a amené a étudier différentes pistes (voir plus bas "étude de faisabilité").

La construction d'un nouveau restaurant scolaire en régie a été retenue et les étapes d'étude et de conception successivement votées en conseils municipaux.

Le travail avec l'architecte a débuté en 2022. Cela a donné lieu à des rédactions successives d'Avant Projets Sommaires (APS). A ce jour (Novembre 2023) nous avons reçu les éléments de la 5e version d'APS.

Vous trouverez, ci dessous, les principaux documents techniques concernant ce projet de construction :

Le projet a été présenté et débattu en conseil municipal et capté par le site "les infos du pays gallo" :

Voir la vidéo du conseil municipal en public et au foyer le 15/10/2023

Vous pouvez également consulter la présentation-support utilisée pour présenter le projet lors du conseil municipal du 15/10/2023 ci dessous :

PRESENTATION CHRONOLOGIQUE

2018-2020 - L'origine du projet

Élections municipales 2020 :

La liste « Vivre au temps d’Augan » qui remporte les élections porte dans son programme le projet d’un retour à la cuisine en régie, souhait fortement exprimé lors de la campagne municipale.

Extrait du programme (élections 2020) :

Sondage des parents d’élèves des deux écoles (2018 et 2021) :

Les résultats mettent en avant une insatisfaction sur la qualité des repas de la cantine favorable à un retour en régie « fait maison ». Comme à l’ancienne !

2 fonctionnements pour la restauration scolaire :


Restauration scolaire en DSP

Certaines communes délèguent la fabrication des repas scolaires à des cuisines centrales, c’est ce qu’on appelle une Délégation de Service Public (DSP).

  • La fourniture des repas peut se réaliser en liaison froide ou en liaison chaude :
  • Les repas livrés en liaison froide sont réchauffés en barquette dans la cuisine scolaire.
  • Le principe de la liaison chaude permet de servir des plats préparés juste avant le service. Les plats doivent alors être consommés dans les deux heures (règle sanitaire).
  • Peu de propositions de liaison chaude existent dans le coin, ceux existants sont saturés ou inadaptés.

Restauration scolaire en régie

La commune porte la compétence de la cantine scolaire, elle s’organise pour cuisiner les repas scolaires sur place dans une cuisine communale :

  • Les repas peuvent êtres cuisinés en DSP, par un prestataire en convention avec la municipalité
  • Les repas peuvent êtres cuisinés par le personnel communal. Un cuisinier-gestionnaire salarié par la municipalité est alors en responsabilité de la cuisine. Le cuisinier-gestionnaire assure également l’approvisionnement des denrées (plateforme, grossiste, producteurs locaux…)

Pourquoi le choix d’une cuisine scolaire en régie ?

  • Offrir une alimentation de qualité, saine et accessible à tous nos enfants : des écoles, de l’ALSH et de la crèche
  • Sensibiliser les enfants au goût
  • Limiter (sérieusement) le gaspillage alimentaire (une moyenne de 14 kg de déchets par jour à Augan en liaison froide – soit 30% des repas)
  • Améliorer les conditions de repas des enfants : un réfectoire adapté
  • Redonner du sens au travail de l’équipe salariée de la cantine
  • Cuisiner des produits locaux, des produits bios, des produits frais : cuisiner maison
  • Favoriser l'approvisionnement en circuit court
  • Mieux maitriser le coût des repas = maintenir le prix du repas à l’avenir. Le prix des repas fournis par les cuisines centrales ont « explosé » ces dernières années.
  • Inviter les ainé(e)s de la commune à venir manger le midi avec les enfants pour faciliter l’intergénérationnel
  • Proposer dans un second temps le portage de repas aux ainé(e)s de la commune.

Production des repas

La cuisine est configurée pour un potentiel de production de 250 repas/jour.

 - Cantine scolaire Augan : 17 000 repas/an

  • 110 repas/jour en moyenne aujourd’hui 
  • +10% car la qualité augmente : 120 repas/jour en prévisionnel

- ALSH – Centre de loisir : 1600 repas/an

  • 34 mercredi/an : 20 enfants soit 700 repas
  • 35 jours de vacances : 25 enfants soit 900 repas

- Portage repas anciens : 6000 repas/an

  • évalué pour 20 anciens, soit 6000 repas/an

- Potentiel d’export repas scolaire commune voisine : 11 000 repas/an

  • 80 repas scolaires/jour, soit 11 000 repas

2021 - L'étude de faisabilité

Choix d'un scénario

L’étude de faisabilité a été réalisée dès décembre 2021 par le cabinet Gumiaux & Gombeau (Ploërmel). 3 scénarios ont alors étés proposés :

  • Scénario A : Salle multifonction
  • Scénario B : Salle du foyer
  • Scénario C : Nouveau bâtiment

Scénario A :

AVANTAGES :

  • Organisation actuelle "inchangée"
  • Surfaces "salle à manger" largement dimensionnées

INCONVÉNIENTS :

  • Pas de possibilité de créer un espace dédié car la salle est souvent utilisée
  • Problématique de nettoyage entre l'utilisation festive et la restauration scolaire
  • Site très contraint : accès livraison difficile, condamnation du passage pompiers
  • Faible qualité des espaces de travail (vues, ensoleillement...)
  • Trouver une solution alternative de restauration pendant les travaux

L’utilisation très fréquente de la salle multifonction nous contraindrait à garder l’office actuel pour les « festivités » et construire une nouvelle cuisine attenante de 200m2 pour la restauration scolaire. La mutualisation des deux usages est fortement déconseillée pour des questions d’hygiène.

Scénario B

AVANTAGES :

  • Espace dédié : pas de contraintes de nettoyage et d'agencement
  • Pas de problématique de fonctionnement pendant les travaux pour le restaurant

INCONVÉNIENTS :

  • Condamnation du jardin de la garderie (cuisine + cour de manœuvre) ou d'une partie du parking (pl charmilles) : difficulté de manœuvres pour les livraisons
  • Coût des travaux important
  • Faible qualité des espaces de travail (ensoleillement)
  • Quel espace peut-on proposer aux activités qui se déroulent toutes les semaines dans le foyer ?

Scénario C

Estimatif des scénarios

Conclusion de l'étude de faisabilité

  • Le scénario A était le scénario souhaité au début du projet. Mais l’étude de faisabilité a montré que sa réalisation n’était pas une bonne idée.
  • Le scenario B : ”une pierre deux coups” avec la transformation de la salle du Foyer n’est pas réaliste et obligerait à construire une autre salle pour les activités associatives. L'espace vert des enfants de la garderie et de l'ALSH seraient alors très fortement diminués..
  • Le rapport avantages/contraintes/coût est meilleur pour le scenario C.

2023 - 3 choix d'implantation

Recherches de l'emplacement du futur restaurant scolaire



Scénario d'implantation choisi, le scénario n°3

Simulation en perspective réalisée par KAZO architectes : vue du restaurant par le centre de la prairie.
Simulation en perspective réalisée par KAZO architectes : vue du restaurant par le centre de la prairie.
Simulation en perspective réalisée par KAZO architectes : vue du restaurant par le parking, place de la liberté (dos à la salle multi activités).
Simulation en perspective réalisée par KAZO architectes : vue du restaurant par le parking, place de la liberté (dos à la salle multi activités).
Simulation en perspective réalisée par KAZO architectes : vue du restaurant en contrebas de la prairie (parallèlement à la rue du Verger).
Simulation en perspective réalisée par KAZO architectes : vue du restaurant en contrebas de la prairie (parallèlement à la rue du Verger).
La transformation des produits agricoles sur place implique la construction d'une cuisine de 200m2 (bloc bâtiment à gauche) afin de respecter les normes sanitaires actuelles.<br>
La transformation des produits agricoles sur place implique la construction d'une cuisine de 200m2 (bloc bâtiment à gauche) afin de respecter les normes sanitaires actuelles.<br>

Pourquoi cette implantation ?

Quelles sont les contraintes, les exigences, les souhaits, les réflexions qui ont menés à ce choix ?

  • Intégration du restaurant sur le site : Intégration paysagère et facilitation des usages.
  • Centralité du bâtiment : proche des autres infrastructures de la commune notamment du gymnase pour le moment avant/après repas des enfants
  • La surface à bitumer devra être minime : l’implantation en bord de route et du parking a pour avantage de limiter la création d’espace bitumé pour la voirie et les manœuvres de livraison de la cuisine.
  • Le restaurant municipal ne doit pas empêcher, ou compliquer la tenue des festivités : le bâtiment doit laisser la place à l’installation des fêtes, la surface plane perdue 400 m2 sera compensée par une mise à niveau plus bas sur la prairie. L’emplacement et la taille de ce nouveau plateau seront définis avec les associations et permettra ainsi une nouvelle implantation des chapiteaux. Le nouveau bâtiment permettra un accès à l'eau, l'électricité et les sanitaires.
  • Une nouvelle vie pour la prairie ? La prairie n’est que peu souvent utilisée par les citoyens auganais. Seules quatre fêtes dans l’année en profitent (Festival de l’accordéon, Noces Bretonnes, Fête de la musique, kermesse). La prairie est un site important pour la commune, la réflexion sera portée pour une valorisation de la prairie. Que les fêtes continuent de s’y tenir, mais que le site soit aussi utilisé par d’autres, à d’autres moments de l’année, pour d’autres occasions. Le site de la prairie ne peut être « verrouillé » uniquement par les festivités, d’autre choses y sont aussi possibles, la cohabitation de différentes activités est possible. L’enjeux est de donner à cet espace vert un nouveau souffle, un espace de convivialité et de rencontre, tout en conservant la possibilité d’installation des fêtes traditionnelles.
  • Les enfants pourront profiter de la prairie toute l’année : Il est prévu d’installer un espace de jeux sur la pointe Est de la prairie.

2023-2024 Coût / financement

🚧 Article en cours de rédaction 🚧

Un maximum d'infos concernant ce projet seront partagées progressivement cette semaine et au fur et à mesure du projet.